Riga, l’autre capitale de l’Art nouveau

Riga, l’autre capitale de l’Art nouveau

Très loin d’être une ville grise et triste, la capitale de la Lettonie abrite le plus grand nombre de bâtiments Art nouveau en Europe. “Autrefois, c’était la troisième plus grande ville de l’empire russe. Puis, sous l’URSS, nous étions un point stratégique. Aujourd’hui, nous gardons la plus grande concentration de bâtiments Art nouveau d’Europe. C’est le seul avantage d’avoir été sous la coupe soviétique si longtemps : nous avons subi quelques destructions, mais comme il n’y avait pas beaucoup d’argent investi chez nous de la part de l’Etat, de nombreuses rues et avenues sont restées intactes. C’est pour cela que notre vieille ville a été classée au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1997” , souligne Ruta, guide à l’office national du tourisme et qui, ne porte pas la Russie dans son coeur. Cependant, celle-ci préfère s’étendre sur sur l’exceptionnel patrimoine architectural que préserve la capitale Lettone. C’est un véritable trésor qui possède une histoire étonnante “ L’Art nouveau, ici, a constitué un véritable phénomène de très grande ampleur. Tous les gens importants se faisaient bâtir leur immeuble dans ce style. Et parmi les architectes les plus sollicités, on trouvait un nom que vous connaissez : Mikhaïl Eisenstein, le père du célèbre cinéaste Sergueï Eisenstein. Mais ces experts ne voulaient pas copier ce qui se faisait dans les autres grandes villes européennes. C’est comme cela qu’est né un Art nouveau letton, aussi appelé romantisme national, au tout début du XXe siècle et jusqu’à la Première Guerre mondiale, différent de ce qui se faisait ailleurs. Ici, on s’inspirait davantage des légendes locales, mais aussi de mythologies étrangères comme l’Egypte des pharaons ou l’Antiquité grecque et romaine” explique t-elle.
Le quartier Art nouveau s’étend sur quelques hectares au nord de la vieille ville, il y a une rue qui est emblématique de cette architecture : Alberta iela. C’est un véritable charme, chaque numéro, ou presque, regorge de figures, sculptures, dessins, détails, sur lesquels nos yeux peuvent s’attarder longuement. Les fans pourront s’attarder longuement devant le numéro 4 puisque Eisenstein lui-même dessina la façade mais y habita également. De plus, les circuits Art nouveau, sont à réaliser soi même ou avec un guide de l’office de tourisme, et ne manquera pas de vous faire faire un détour par le 4A de la Strelnieku iela, un très joli immeuble bleu turquoise signé Eisenstein. Pour finir, une autre étape obligatoire à faire dans cette magnifique capitale, celle du Centre d’Art nouveau, qui se situe dans Alberta iela. Même si vous n’avez pas le temps de vous y attarder, entrez au moins à l’intérieur, rien que l’escalier en vaut le détour.
En clair, Riga est une magnifique capitale, plein de charme et de quoi à visiter qui vous en mettront plein les yeux. De plus, il est facile de s’y rendre et à moindre coût vous pourrez trouver un logement sans problème.

Laisser un commentaire